3 réglages pour faire de bonnes photos de mariage !


contacts

Sur cette page, vous allez apprendre :


► Quels sont les 3 types de réglages que j’utilise sur mes mariages (« La plupart du temps »; « En Basse Lumière » ; « Au Flash »)
► Comment éviter les flou de bougé
► Comment éviter les photos trop bruitées
► Quel matériel j’utilise lors de mes prestations

Vous êtes bien sur le guide du photographe de mariage

Je m’appelle Sébastien Roignant
Je suis là pour vous aider à vivre de votre passion pour la photographie et plus particulièrement pour la photographie de mariage

Moi ? C’est Sébastien Roignant, photographe de mariage tout en élégance ! ;)

C’est moi !

Le reportage photo est l’une des activités les plus abouties en photographie, que ce soit sur du portrait, de la mise en scène, des groupes, de la photo de soirée, de la macro, etc.

Il faut donc réussir à s’adapter à chaque situation tout en gardant une cohérence dans nos clichés.


Est-ce qu’il y a des réglages qui peuvent nous servir dans toutes les situations ?
► La réponse est non !


Les situations sont trop diverses. Mais il y a des (petites) habitudes que j’ai prises au fil des années qui m’aident énormément quotidiennement.

Trouver les bons réglages pour avoir les bons reflexes


Je ne sais pas pour vous, mais je ne compte plus le nombre de fois où je suis rentré chez moi et que je me suis dit :

  • Pourquoi cette photo est-elle exposée ?
  • Pourquoi cette photo est-elle floue ?
  • Pourquoi j’ai raté ma mise au point ?

Même après 10 ans d’activités, ça m’arrive encore.

Sur un mariage, vous ne pouvez pas tout anticiper (clairement).
Donc, c’est normal, vous ne pouvez pas réussir 100% de vos photos.

Au fil des années, j’ai réfléchi aux réglages que je devais utiliser pour mettre plus de chances de mon côté pour avoir une photo techniquement parfaite.
En ce qui concerne le reste (les émotions, le cadrage, le graphisme, etc.), il y a des choses à apprendre sur un autre article de blog juste ici !

J’ai pour habitude de dire qu’il n’existe pas un bon réglage : il existe le bon réglage pour le moment que vous êtes en train de vivre.

Les réglages que je vais donner dans cet article correspondent à ma façon de faire des photos. Si vous souhaitez un autre type de photo que les miennes, il faudra forcément adapter ces réglages.

C’est parti pour découvrir les réglages nécessaires pour faire des photos de mariage top niveau.

Le matériel de photographe de mariage utilisé pour des photos réussies


Petite aparté technique :


Les réglages que je vais vous donner correspondent au matériel que j’utilise.
J’utilise surtout des focales fixes qui ouvrent à F/1.4.
Donc si vous avez, par exemple un 24-70mm ou des focales en F/2.8 vous devrez forcément adapter vos réglages. ? 

C’est la même chose pour le boîtier. Entre un CANON 6D et un SONY A7R IV, les possibilités sont très différentes, donc les réglages sont forcément à adapter.

Ce qui va changer principalement, c’est l’ouverture disponible, en fonction de vos objectifs f/1.4, f/1.2, f/2.8, f/5.6 et la montée en ISO qui peut rester propre en fonction du boîtier que vous avez.

J’utilise un CANON 5DIII et un CANON 5DIV, j’ai un 24mm /1.4, un 50mm /1.4, un 135 mm f/2 et des Flash Profoto A1.

Je vais généraliser mes réglages en trois parties :

  • mes réglages « la plupart du temps » ;
  • mes réglages en basse lumière : comme en intérieur, à l’église, en soirée ;
  • mes réglages au Flash.
Des réglages photos pour toutes les situations

1/ Mon réglage « La plupart du temps »


Les conditions pour les réglages communs :

  • surtout en extérieur ;
  • mais possible aussi en intérieur ;
  • avec du soleil ;
  • si la pièce est très lumineuse.

Et bien sûr, en fonction de la météo.
S’il y a un gros soleil à midi ou s’il y a de la brume, les réglages changeront un petit peu.

Priorité

La plupart du temps, je suis en « priorité ouverture » (généralement entre f/2.8 et f/3.5). La vitesse est gérée par le boîtier et j’ai une mesure de lumière en centrale pondérée.

Mais pourquoi f/2.8 et pas f/1.4 qui m’arrive d’utiliser tout de même assez souvent ?
C’est simple, cela me permet d’avoir un peu plus de netteté et une marge d’erreur un peu plus importante sur ma profondeur de champ.

S’il y a un gros soleil, je vais fermer f/5.6, car les 1/8 millièmes de temps de pause ne seront pas assez rapides pour pouvoir avoir une photo bien exposée : elle sera forcément surexposée.

Iso


Au niveau des ISO, je suis en ISO automatique entre 100 et 1600 et bien sûr c’est selon votre boîtier.

Mise au point


Je réalise ma mise au point de façon automatique avec le collimateur au milieu. Cette habitude me permet de toujours savoir où est le bon collimateur.
(Je n’ai pas réussi encore à faire confiance aux nouveaux appareils photo avec des collimateurs un peu partout).

J’ai pris l’habitude de toujours faire ma mise au point au milieu et après de recadrer.
Ça marche bien pour moi, vous pouvez essayer avec plusieurs collimateurs aussi, cela dépendra de votre habitude.

C’est vrai qu’il faut que je fasse un peu plus confiance à mon boîtier. Mais j’ai encore un petit peu de mal de ce côté-là.

Au niveau des balances des blanches, je suis en automatique. Il m’arrive de devoir les gérer de temps en temps, mais c’est vraiment très rare.

Les réglages basiques pour la journée de mariage

2/ Mon réglage « Basse Lumière »

Les conditions pour les réglages en basses lumières :

  • plutôt en intérieur ;
  • en église ;
  • en soirée.

Priorité

Alors là je me mets, non pas en priorité ouverture, mais, en priorité temps à 1/250 environ, ça peut monter à 1/500s s’il y a vraiment du mouvement.

Je suis toujours en mesure de lumière centrale pondérée. Ce qui me permet toujours d’avoir une grosse importance au centre et un petit peu autour.

La priorité temps me permet d’être certain de ne pas descendre en dessous d’une vitesse qui rendra l’action floue.

C’est le problème quand il y a peu de lumière et que vous êtes en priorité ouverture, Il va souvent arriver vers du 1/20s et forcément à 1/20s si vous avez des mariées qui marchent ou juste qui bougent, ça fera des photos floues.

?  Il vaut mieux une photo sous-exposée, mais nette qu’une photo bien exposée avec un flou de bougé.

Iso


Au niveau des ISO, je suis toujours en ISO automatique entre 100 et 1600. Mais ça, ça dépendra de votre boîtier.

Mise au point

Mise au point toujours automatique, collimateur au milieu, ma manière de procéder est identique à mon réglage « la plupart du temps» (voir paragraphe précédent).

En intérieur, il m’arrive souvent de faire une correction d’exposition à +1, car j’ai remarqué que mon boîtier sous-exposait un petit peu en intérieur.
C’est quelque chose que j’ai pu constater sur mes photos et comme je l’ai constaté après coup, je me suis dit que sur le prochain mariage, je verrai avec une exposition corrigée à +1. Ça a fonctionné, donc prenez du recul sur vos photos et voyez les problèmes que vous pouvez avoir.

Comme sur mon réglage « la plupart du temps », ma balance des blancs toujours en automatique, ça ne change pas.

Avant de passer à la partie de mes réglages avec flash, je vais parler des soirées sans flash.

? Si le DJ a laissé de bonnes lumières, j’aime bien ne pas trop utiliser le flash.
Puisque c’était vraiment l’ambiance qu’ont vu les mariés, et j’aime bien garder cet aspect un petit peu « reportage ».

?  Pour les soirées où il y a encore moins de lumière, il m’arrive d’utiliser mon Sony A7rIII. C’est un appareil qui marche bien en basse lumière, les Iso sont plutôt pas mal, donc j’utilise les mêmes réglages qu’au-dessus.

Le truc, c’est que comme je peux pousser les Iso jusqu’à 6 400 voire 12 008, c’est un appareil que j’aime bien pour ne pas avoir à utiliser de flash.

Réglage basse lumière pour capter d'autres sortes d'émotions

3/ Mon réglage « Au Flash »

J’utilise le flash principalement en soirée.

⚠️ Jamais dans une église ! Pour ma part, c’est totalement interdit. Le curé n’aime pas ça, (ce que je comprends tout à fait) ça gène trop les gens et c’est super voyant.

Priorité


J’utilise la priorité temps à 1/250s. Pensez à bien vérifier votre temps de pose en fonction de votre limite de synchro — flash, tout dépendra de votre boîtier comme ça tourne généralement à 1/125s à 1/250s.

Mais ça peut monter assez haut si j’active le mode high-sync de mon flash.
C’est assez pratique pour avoir plus de lumière ambiante et quand même un peu de flash.
Alors il faut que votre flash puisse descendre en lumière assez bas pour pouvoir avoir une grosse ouverture, et tout ça pour ne pas avoir une photo surexposée.

Ma balance des blancs est toujours en automatique, ça, ça ne change pas de la journée.
Je pourrais la re-régler derrière en post-prod.

Mise au point


La mise au point est en automatique et en plus je me fais aider du mode infrarouge du flash (et ça m’arrive même de désactiver le flash et de ne garder que l’aide infrarouge dans le cas où mon appareil photo n’arrive pas à faire la mise au point).

Les réglages que j’ai sur mon boîtier dépendront essentiellement de la lumière ambiante et du type de photos que je veux.

Mon flash est réglé la plupart du temps en TTL, comme çà il fait ses propres réglages. Il m’arrive de passer en manuel, mais uniquement quand je veux un rendu particulier.

Depuis que j’utilise les Profoto A1 en soirée de mariage, je rate beaucoup moins mes photos et je trouve beaucoup plus de plaisir à utiliser le flash.

Pour vous faciliter la tâche si vous utilisez très souvent les mêmes réglages, vous pouvez les programmer sur votre appareil photo.
C’est super pratique lors de changements brutaux de lumière, comme par exemple à la sortie ou à la rentrée de l’église ou de la mairie quand la lumière change énormément.

Réglage au flash pour des moments particuliers et en soirée

Voilà, vous savez tout (ou presque) de ce que j’utilise comme réglages pour faire la majorité de mes photos de mariages !

Si vous avez envie d’en discuter, ou d’apporter vos propre idées, vous pouvez toujours laisser des commentaires ou me contacter directement !

thumb_up

Ce que vous devez retenir

1. Priorité ouverture lorsque vous n’avez vraiment pas de problème de lumière.
2. Passer en priorité temps dès qu’il y a des basses lumières pour éviter les flous de bougé.
3. Soyez conscient de la montée maximum d’Iso de votre appareil photo. Cela vous servira pour ne pas avoir des photos trop bruitées à la fin et inutilisables.


Lien Vidéo

Voyez cet article en vidéo !

Cet article a fait l’objet d’une vidéo dans laquelle je vous explique tout de vive voix.
Si vous voulez la voir, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Pour aller plus loin avec moi

Cet article vous interessera

5 points pour faire de belles photographies de mariage

C’EST QUOI UNE BELLE PHOTO DE MARIAGE ?

C’est difficile à dire. Surtout que personne n’a les mêmes goûts.

Cependant, il y a des bases indiscutables à avoir pour capturer de belles images de marié et c’est ce que nous allons voir dans cet article.

Prochain décollage pour Le Grand Saut

Comme nous venons de le voir dans cet article, il vous faut savoir se différencier, avoir des bases en marketing et une bonne connaissance en communication pour pérenniser son activité de photographe de mariage.

La formation Le Grand Saut est (très) justement spécialisée dans tout ce que les photographes doivent savoir pour bien se lancer dans leur activité. Vous voulez vivre correctement de votre passion ? 

Rejoignez la liste d’attente pour LGS et découvrir cette formation qui va changer le CA de votre activité de photographe de mariage

Des cours et conseils gratuits

Parfois, il suffit d’un petit coup de pouce pour dépasser certains blocages.
Profitez de nombreuses formations gratuites (directement dans votre boite mails).

Découvrez :

► « Trouvez des clients »

► « Photographier des moments vrais » 

► « Perfectionner vos séances de couple »

Vous n’avez rien à perdre !