Photographe de mariage et facturation : un casse-tête ?

contacts

Sur cette page, vous allez apprendre :


► Franchise de TVA qu’est-ce que c’est ?
► Facturation en « vente de bien » en photo de mariage, piège ou bon plan ?
► C’est quoi ce flou fiscal dont tout le monde parle ?
► Pourquoi il est déconseillé de prendre son pique nique au milieu de l’autoroute


Vous êtes bien sur le guide du photographe de mariage

Je m’appelle Sébastien Roignant
Je suis là pour vous aider à vivre de votre passion pour la photographie et plus particulièrement pour la photographie de mariage

Moi ? C’est Sébastien Roignant, photographe de mariage tout en élégance ! ;)

C’est moi !

😏​« Heeeeep, pssst…
Il y a des photographes de mariage par ici ? »

💸​ ► J’ai une bonne astuce pour que vous puissiez faire plus d’argent en dépassant le seuil de franchise de la TVA de 34 400 euros, sans les inconvénients.

En plus, il y a déjà plein de photographes qui utilisent cette technique. Elle est même conseillée par certains formateurs.
Alors pourquoi pas vous ?

Il suffit de passer une partie de vos factures en vente de biens et non pas en vente de prestations.

Comme ça, vous bénéficiez du seuil de vente de biens et vous diminuez votre chiffre d’affaires côté vente de prestations.
Et hop ! Vous restez en dessous de seuil, ni vu ni connu. 😎

Toc, toc, toc.
« Bonjour DGFIP, c’est pour un petit contrôle fiscal ».

😅 Ah oui, je ne vous ai pas dit, vous risquez un bon gros redressement lors de votre prochain contrôle si vous faites ça…
Vous voulez en savoir plus ? Je vous explique tout dans cet article.

chuchotements et secrets sur la facturation en tant que photographe de mariage
Laissez moi vous expliquer…

Facturation en vente de bien : est-ce légal ?

Depuis des années, je vois cette astuce.

🤔 « Est-ce que tout ça est légal ?
=> Absolument pas ! »

Vous avez probablement entendu parler de « flou fiscal ». Et oui, ça fait quand même bien chier ce seuil de franchise de TVA à 34 400 euros (2022).

Et on ne va pas se mentir, la loi n’est pas vraiment très claire à ce sujet.

Pour ne pas avoir de soucis avec tous les experts-comptables de France et de Navarre, je vais vous faire un rapide topo là-dessus.

La loi ne peut pas penser à tous les cas de figure pour tous les métiers. Elle propose donc un regroupement de plusieurs règles permettant de savoir ce qu’on peut ou ne pas faire.

Mais en gros, voilà un petit peu ce que ça veut dire.

Facturation d’une entreprise à une autre : pas de problème !

En tant que particulier, on paie tous de la TVA (supermarché, place de ciné, etc.). Cette TVA est collectée par l’entreprise à qui on achète le produit, et cette entreprise la reverse à l’État.

🤓 Vous me suivez ?

Si on est une entreprise, quand on travaille avec d’autres professionnels, ce n’est pas grave de devoir facturer la TVA, même s’ils sont assujettis à la TVA. Car ces professionnels peuvent la déduire et donc être remboursés de cette TVA, quand ils achètent les produits hors taxe.

Vendre ses photos de mariage à des particuliers

Mais quand on travaille pour des particuliers, c’est une autre histoire.
Car eux, ils ne peuvent pas être remboursés de la TVA. Ils payent donc le prix TTC, c’est-à-dire votre prix hors taxe + 20%.

► Vous comprenez donc que pour nous, photographes de mariage (photographes pour de futurs mariés particuliers), il est préférable d’être en franchise de TVA (et ne pas facturer cette TVA) pour ne pas devoir remonter nos prix de 20%.

Pour faire très simple en tant que photographe pro, si vous dépassez les 34 400 euros de chiffre d’affaires pendant un an, vous devez facturer de la TVA en micro-entreprise.
Ce qui n’est pas du tout, du tooooout rentable (même s’il peut y avoir quand même quelques avantages).

Le seuil de 34 400 euros est donc le plus souvent une barre à ne pas dépasser pour un photographe professionnel auto entrepreneur.

La vérité sur le seuil de facturation en tant que photographe de mariage

Tarification prestations d’un photographe de mariage : exemple


Mais…
Oui, il fallait forcément qu’il y ait un mais. 😅

En micro-entreprise, on peut distinguer les ventes de prestations, des ventes de livraison de biens.

Le casse-tête de la tarification pour se dégager un salaire décent

D’un côté, on a un seuil à 34 400 euros pour la vente de prestations, de l’autre on a un seuil de 85 800 euros pour la livraison de biens.

(Sans parler non plus des charges sociales qui sont différentes, avec d’un côté 22% pour la vente de prestations et de l’autre une taxe de 12,8% pour la livraison de biens (chiffres 2022).)

Là où ça devient vraiment intéressant, c’est que vous pouvez additionner la vente de prestations et la vente de livraison de biens.

😅​ Aïe, mal de crâne en vue…

Et c’est ici, que la combine dont je vous ai parlé au tout début vient s’installer. 😈

Si on y réfléchit rapidement, faire des prises de vue sur un mariage c’est une prestation, non ? On parle bien d’une prestation de mariage, nous sommes donc des prestataires.

Mais… (encore un)

Qu’en est-il d’un livre-photo, d’un reportage-photo ou de tirages alors ? Ce sont des objets, donc de la livraison de biens.

C’est donc bien de l’achat et de la revente comme c’est écrit dans la loi.

Au final, je pourrais alors faire deux factures. Une pour la prestation de photographies et une autre pour la vente de livres et de tirages.

Un exemple pour y voir plus clair ?

Tarifer une prestation de mariage… et ses à côté

Prenons une prestation pour un mariage à 2 500 euros.

  • Il est prévu qu’il y ait 2 000 euros de prestations et 500 euros de livres.
  • Avec mes 17 mariages annuels, j’arrive à mes 34 000 euros de prestations, dont 22% de charge sociale.
  • Auquel je peux ajouter 8 250 euros de vente de livraison de biens (les livres) dont 12,8% de charge sociale.

Ça fait quand même déjà une sacrée plus-value.

Et si on est plus gourmand ?
Pourquoi ne pas augmenter le prix du livre ?

Ce qui ferait par exemple 1 500 euros de prestations et 1 000 euros de livraison de biens.

Comme ça je peux faire 22 mariages pour atteindre 34 000 euros de prestations, j’ai à côté 22 000 euros de livraisons de biens avec les livres en plus.

Ce qui augmente quand même grandement mon salaire sans devoir facturer de TVA.

le flou fiscal en tant que photographe de mariage

Réveillez vous, c’est trop beau pour être vrai !

C’est quand même un peu trop beau, non ?

Voici la réalité !
Pour savoir si c’est trop beau pour être vrai, je me suis renseigné auprès de comptables, de contrôleurs et d’avocats pour vous dire ce que je vais vous dire.

Comme toujours, c’est une interprétation des règles. Les lois peuvent être (re)tournées un peu comme on le souhaite.

Mais, il y a quand même une chose qui est certaine. L’administration n’aime pas DU TOUT lorsqu’on fait un montage financier dans l’objectif très visible de s’arranger.

Et le truc c’est que passer certaines choses en livraisons de biens et d’autres en prestations est clairement un montage qui nous arrange.

🚨 Alors attention.

Tout ce que je vous dis ici dans cet article n’est que le fruit de ma propre interprétation.
Je ne suis ni expert-comptable, ni avocat, ni contrôleur fiscal.

Vente de prestations et livraisons de biens : explications

Pour vendre un bien, il faut que sa réalisation ne soit pas liée à une de vos prestations.

Par exemple, prenons un fleuriste qui va vendre des compositions florales qu’il n’aura pas lui-même faites. Il les aura achetées puis va les revendre.

Le livre qu’on donne à nos mariés après un reportage photo n’aurait pas pu être réalisé sans les photos faites sur le mariage.

L’objet est donc dépendant de la prestation de mariage et même dépendant du client qui recevra ce livre.

Par contre, si je crée un livre de photos. Par exemple, mon livre SOLEDAD (par le plus grand des hasards). Et bien ça, ça pourrait être une livraison de bien parce que je n’ai pas réalisé cette photo-là lors d’une prestation spécifique pour un client à qui sera vendu ce livre.

Je l’ai fait tirer à plus de 1 200 exemplaires, il n’aura aucun lien avec la personne qui va l’acheter (et d’ailleurs, si vous n’avez toujours pas mon livre SOLEDAD, c’est ici que ça se passe 😏).

Est-ce que vous comprenez la différence ?

Comme je vous l’ai dit, vous pouvez cumuler vente de prestations et vente de livraison de biens.
Mais attention, il faut que vous la déclariez à la création de votre entreprise.

✍️​ Il faut que vous déclariez que vous réalisez une activité mixte.

Avec une activité principale (ici la prestation de service pour les photographes de mariage) et une activité secondaire (la livraison de biens).

Photographe de mariage, déclarez correctement votre activité mixte

Facturation de prestations de mariages et triche : les risques

Vous vous demandez probablement :
 « Mais qu’est-ce qu’on risque à le faire ? »
Moi j’ai envie de vous dire :
– « RIEN ».

« Ok, ben alors pourquoi tu nous fais chier avec ça Seb ? »

​ ⚠️ Attention nuance en vue

Vous ne risquez rien… tant que vous n’avez pas de contrôle fiscal. C’est là que tout peut se gâter.

Alors, bien sûr je ne suis pas contrôleur, mais globalement, vu que cette façon de procéder est plutôt tendancieuse, c’est comme si vous vouliez jouer un gros coup de poker.

Dans une grosse partie des cas, ça peut passer. Mais si ça ne passe pas, vous pouvez perdre votre mise de départ.

 🤓​ Un ami comptable a fait une métaphore sur le sujet qui m’a beaucoup plu :

« Jouer sur la probabilité de se faire contrôler, c’est comme jouer sur la probabilité de se faire cartonner par une voiture quand tu pique-niques. Si tu fais ça au milieu de l’autoroute, Il y a juste à attendre la première voiture qui passe ».

Photographe de mariage, évitez de vous faire cartonner par un contrôle fiscal
ça, c’est fait ! 😅

Pour conclure sur la facturation (et les magouilles) en tant que photographe de mariage

😭​ Les erreurs fiscales, on en fait tous.

Et franchement, c’est super difficile de tout comprendre, surtout quand on débute.

Il est quasiment impossible de tout bien faire.

J’ai déjà fait de nombreuses erreurs dans ma carrière et logiquement j’en ferai encore (que ce soit plus ou moins de bonne foi).

Le mieux, pour être certain de faire les choses de manière correcte, c’est de vous rapprocher d’un expert-comptable qui sera là pour vous aider.

Alors oui, je sais, ça coûte de l’argent, mais depuis que j’ai un bon comptable, je dois dire qu’il m’a plutôt fait gagner de l’argent.

Avec tout l’argent que j’ai investi dans mon comptable, le temps gagné grâce à lui et surtout les économies qu’il m’a fait faire, je pense que je suis largement gagnant.

Au final c’est quand même à vous de voir. Si vous voulez vivre avec une épée de Damoclès au-dessus de votre tête pour gagner quelques euros de plus, c’est votre choix !

thumb_up

Ce que vous devez retenir

1. Un expert comptable peut rapporter gros à votre AE enfin surtout vous éviter de perdre beaucoup…
2.
Les contrôles fiscaux, c’est bien (mais) de loin !
3. Il est risqué de faire un montage fiscal en photo de mariage, mais c’est possible !



Lien Vidéo

Voyez cet article en vidéo !

Cet article a fait l’objet d’une vidéo dans laquelle je vous explique tout de vive voix.
Si vous voulez la voir, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Pour aller plus loin avec moi

Cet article vous interessera

J’ai conscience que ce n’est pas facile de se lancer en tant que photographe de mariage !

J’ai souvent comparé ce tournant à un saut dans le vide (en parachute hein ?) ! J’ai d’ailleurs un article à vos proposer sur cette sensation de « peur » et d’excitation mélangées… Lancez-vous :

Prochain décollage pour Le Grand Saut

Comme nous venons de le voir dans cet article, il vous faut savoir se différencier, avoir des bases en marketing et une bonne connaissance en communication pour pérenniser son activité de photographe de mariage.

La formation Le Grand Saut est (très) justement spécialisée dans tout ce que les photographes doivent savoir pour bien se lancer dans leur activité. Vous voulez vivre correctement de votre passion ? 

Rejoignez la liste d’attente pour LGS et découvrir cette formation qui va changer le CA de votre activité de photographe de mariage

Des cours et conseils gratuits

Parfois, il suffit d’un petit coup de pouce pour dépasser certains blocages.
Profitez de nombreuses formations gratuites (directement dans votre boite mails).

Découvrez :

► « Trouvez des clients »

► « Photographier des moments vrais » 

► « Perfectionner vos séances de couple »

Vous n’avez rien à perdre !