Photographe de mariage : mes 6 plus grosses erreurs !

contacts

Sur cette page, vous allez apprendre :


Pourquoi il est important de tendre l’oreille quand on est photographe de mariage ?
► À prendre de l’avance pour se rendre aux mariages ;
► Qu’il est important de tenir un escabeau pour faire des photos ;
► À bien traiter et trier les photos avant de les envoyer ;
► Ne pas vexer la mère des mariés le jour de la cérémonie.


Vous êtes bien sur le guide du photographe de mariage

Je m’appelle Sébastien Roignant
Je suis là pour vous aider à vivre de votre passion pour la photographie et plus particulièrement pour la photographie de mariage

Moi ? C’est Sébastien Roignant, photographe de mariage tout en élégance ! ;)

C’est moi !

Cher.e.s photographes, il est temps pour moi de me confesser.

Aujourd’hui, je joue franc jeu avec vous et je vous dévoile les 6 pires erreurs de toute ma carrière de photographe de mariage ! Accrochez-vous à vos harnais, c’est parti…

Être photographe de mariage n’est pas une chose facile !

À chaque fois que l’on se lance dans un reportage photo de mariage, on ne sait pas ce qu’il va se passer. Il peut y avoir plein de rebondissements, des surprises (bonnes ou mauvaises), et il y a plein de préparations à faire en amont qui dépendent de nous.

En gros, on n’est jamais à l’abri d’une bourde ou d’une erreur.

Dans un mariage il peut se passer énormément de choses et il est impossible d’être parfait partout, tout le temps et même avec mon côté control freak qui me permet généralement de garder le contrôle eh ben non ! c’est tout simplement impossible de tout maîtriser.

Donc oui, mesdames et messieurs, je l’admets, j’ai fait des erreurs en tant que photographe de mariage et je viens les partager ici avec vous. Je viens faire un point sur les 6 pires erreurs de mes 12 ans de carrière de photographe de mariage.

Pour faire cet article et ne rien manquer, j’ai fouiné dans tous mes anciens mariages, j’ai réfléchi et j’ai fait appel à tous mes souvenirs pour vous concocter ces gros moments de boulettes et de solitude !

Les invités de mariage assis lors de la messe de mariage.

Erreur 1 : Rater la première danse en tant que photographe de mariage !

Rater la première danse en tant que photographe, on est d’accord ça ne se fait pas ! Et pourtant, ça m’est arrivé ! ça me fait mal rien que de le dire, et le pire, c’est que ce n’était même pas au début de ma carrière.

Bon, je ne vais pas vous décrire tout le scénario, car je ne veux pas refaire pleurer mon égo et je préfère voir les paillettes dans vos yeux.

Mais en gros, dans ce mariage, on passait d’un endroit à un autre et le repas était à un autre endroit que celui de danse et de là où j’étais, je n’entendais pas la musique.

J’étais occupé à prendre des photos d’invités dehors et on était en train d’installer un studio dans la salle de réception pour faire des séances photo après la première danse !

Quand je me suis rendu compte que la première danse était lancée, j’ai pris mes appareils photo, mon flash, j’ai couru comme un dératé jusqu’à la piste de danse et… trop tard ! J’ai loupé la danse.

Je m’en suis extrêmement voulu. J’ai d’ailleurs eu beaucoup de chance, car les mariés ne m’ont absolument rien reproché. Ensuite, sûrement pour me rattraper un peu, j’ai pris ÉNORMÉMENT de photos des convives en train de danser, et heureusement c’était une méga fête où il y avait beaucoup d’ambiance donc j’avais de belles photos de la fête et mon erreur est passée… sans trop de conséquences !

Attention : ne pensez pas que les erreurs n’arrivent qu’une fois, car ça a failli recommencer à mon dernier mariage (changement de programme dans le planning), mais cette fois, comme j’étais juste à côté de la piste de danse, j’ai pu préparer mon matériel à temps et ne rien rater ! Je me vois encore enfiler mon harnais, installer le flash cobra sur le reflex en urgence, comme si je partais en guerre !

Erreur 2 : Arriver en retard au mariage quand on est photographe !

OK, je confesse, c’est même arrivé 2 fois !

Je pense que c’est d’ailleurs la hantise de tous les photographes de mariages que d’arriver en retard à la cérémonie, ou pire de carrément l’oublier ! Il n’y a pas 1 nuit avant un mariage où je n’ai pas l’appréhension du réveil qui ne marche pas.

Personnellement, tous les samedis je check mon agenda pour vérifier que je ne vais pas rater un mariage ! Bon personnellement, il y a peu de risque d’en rater comme j’en fais que 6 par ans, et pourtant, je suis quand même arrivé 2x en retard.

Heureusement, ça n’a jamais été grave et ça n’a jamais dépassé les 30 minutes.

Les deux retards étaient dus à des problèmes de trajet ou de route !

Même si je prends toujours de l’avance pour m’assurer le coup, il suffit de louper une sortie sur l’autoroute comme ça a été le cas sur un mariage en Bretagne. Comme vous le savez surement, il y a peu de sorties sur les autoroutes, j’ai donc dû attendre la suivante à une dizaine de minutes de celle ratée, ce temps-là plus celui de revenir sur mes pas, bah ça donne 20 bonnes minutes de retard sur le compteur. Pas cool !

La deuxième fois, c’était un souci que beaucoup de gens connaissent, car la cause revient en fanfare tous les ans : Le Tour de France.

On avait 1 heure d’avance, et l’on s’est retrouvé face à une route carrément bloquée, car c’était sur une étape du Tour de France. Sauf que les blocages durent 3 à 4 heures et là, on ne pouvait pas du tout passer.

On a bien essayé de contourner le problème, mais quand c’est bloqué, c’est bloqué !

C’est l’application Waze qui a réussi à nous sortir de l’impasse avec Jessica (ma seconde sur ce mariage).

Résultat ? Seulement 25 minutes de retard, et ce n’était finalement pas si grave, car la plupart des invités ont rencontré le même problème et la cérémonie s’est légèrement décalée.

Sébastien Roignant, bouquet de la marié à la main, sourit avec le marié.

Erreur 3 : Envoyez des photos mal traitées aux mariés !

Bon, ce n’était pas le Jour J, mais sur la séance de fiançailles quelques semaines avant.

J’ai fait l’erreur d’aller trop vite dans la postproduction et le traitement de la séance de couple et j’ai rendu des photos qui n’étaient pas adaptées !

Déjà, j’ai rendu trop de photos (+ de 40) et en plus, j’ai fait d’énormes erreurs de traitement. Je ne sais même pas comment j’ai pu partager ça.

J’ai par exemple fait des flous totalement ratés alors que je conseille tout le temps sur ma chaine YouTube de ne pas faire de flous en post-traitement.

J’ai aussi fait de mauvaises manipulations sur Lightroom et j’ai envoyé ça aux futurs mariés, tranquille.

Alors oui, c’était seulement quelques photos sur les 40 envoyées, donc j’aurais clairement pu les enlever, mais non, j’ai envoyé ça dans le tas.

Suite à cela, le marié ne me répondait plus trop alors j’ai essayé d’en discuter, je me suis excusé et reconnu mes torts. Mais une fois sur le mariage, j’ai bien senti que j’avais perdu la confiance des mariés et ça c’est dur, surtout pour moi qui ai plutôt l’habitude d’être très proche des futurs mariés.

Cette erreur m’a donné une très très bonne leçon pour éviter que cela ne se reproduise et bien faire attention aux moments de post-traitement.

Le rôle d’un photographe professionnel est de réaliser des photos et les sublimer, de capturer de beaux moments et de les immortaliser, pas de donner l’impression que c’est une prestation sans âme.

Erreur 4 : Oublier de masquer des photos sur des albums de mariés en ligne

Des erreurs graves peuvent aussi arriver après le mariage…

Donc ce mariage se passe super bien, le post-traitement est terminé et je rends les photos aux mariés.

À cette époque-là, je n’étais pas encore chez Lumys qui permet aux mariés de masquer directement certaines photos des albums en ligne que les invités ne pourront pas voir.

Bref, je montre les photos et la mariée me dit : “Par contre, les photos d’habillage où l’on me voit en petite tenue, je préférerais qu’elles ne soient pas accessibles à mes invités”.

C’était un moment où j’étais toujours en train de courir pour le boulot (je ne cherche pas d’excuses), et forcément, vous imaginez la suite ? J’ai complètement oublié de restreindre l’accès à ces photos sur l’album et j’ai mis la galerie en ligne avec les photos de l’habillage.

Je me souviens très bien du moment où je reçois un appel de la mariée qui me dit “Seb, c’est pas cool”, j’étais en prestation pour un client corporate, et là, je tilt assez vite ce qui se passe.

Je me sens alors très très très con et je cache les photos le plus vite possible, mais même si peu de gens ont eu le temps de voir les photos, la mariée avait reçu des appels de ses parents un peu surpris.

J’ai manqué à mon devoir de photographe. Pour m’excuser de cette énorme erreur, je crois que je leur ai offert un livre photo. Alors oui, ça m’a coûté de l’argent, mais je ne voyais pas quoi faire d’autre pour m’excuser !

L’avantage c’est que maintenant les mariés peuvent eux-mêmes directement cacher les photos avec leur accès client sur les galeries, ça évite ce genre d’erreur.

Couple d'amants descendant un escalier. Bouquet de rose rouge à la main de la mariée

Erreur 5 : Évitez de mourir pendant un mariage SVP !

Alors oui, j’ai eu de la chance, car j’ai failli mourir sur un mariage !

La boulette que j’ai faite, c’est de monter sur un escabeau sans personne pour le tenir.

C’était pour les (fameuses) photos de groupe et je n’avais pas d’autres possibilités pour les prises de vue et shooter les invités.

Tous les gens étaient devant moi avec leurs beaux sourires, et je ne sais pas ce qui s’est passé, je me suis senti partir en arrière et je suis tombé sur le dos à plat dans les graviers.

Une chute de 2 mètres de hauteur, à la renverse !

Là où j’ai eu de la chance, c’est que je suis tombé assez loin des grosses pierres qui bordaient la pelouse et que mes appareils ne sont pas passés derrière moi lors de la chute (sinon j’aurai un zoom incarné dans le dos).

J’ai quand même été bien sonné quelques secondes, car je me revois ouvrir les yeux avec la tête d’invités paniqués et celle de la mariée qui s’inquiétait au-dessus de moi.

Au moins, c’est une super technique pour que tout le monde soit extrêmement attentif et calme pour faire la photo de groupe ! Car quand j’ai rouvert les yeux, et que j’ai vu que tout allait bien, comme un bon photographe de guerre en mission, je me suis relevé, je suis remonté sur l’escabeau (avec cette fois, quelqu’un pour le tenir) et j’entendais une mouche voler. Tout le monde était un peu sous le choc, et je ne vous dis pas comme j’ai ramé pour les faire rire pour la photo et ramener de la bonne humeur !

Oui, parce qu’il y a des gens qui avaient appelé les pompiers, donc le temps que je fasse la photo, les pompiers étaient en route pour venir me faire un check up !
Plus de peur que de mal, j’ai juste eu quelques séances d’ostéopathie après, mais je peux vous assurer qu’après ça, il y avait une réelle bienveillance avec moi. C’était fini les photos ninjas en mode discret, car tout le monde m’avait à l’œil ! Mais au-delà de la blague, j’ai eu beaucoup de chance, et je vous conseille de faire extrêmement attention, car tout peut aller très vite, surtout debout sur un escabeau !

Erreur 6 : Vexer la mère de la mariée !

Moment particulièrement délicat qui aurait pu gâcher la cérémonie de mariage. Je n’avais vraiment pas vu venir la boulette…

C’était pour le first look, donc tous les préparatifs se faisaient tranquillement. Je fais le shooting du marié, j’ai fait ensuite la séance photo de la mariée qui se préparait avec sa mère. Tout le monde était détendu, le contact se passait très bien, il y avait des rires, de la complicité, bref, une parfaite journée de mariage. Arrive le moment du first look.

Donc le first look, c’est le moment romantique où les mariés vont se voir pour la première fois en tenue de mariage. C’est un très bon moment pour faire des photos posées, car ce sont des moments photographiques faciles à capter avant les cérémonies.

Je place le mari dans le jardin comme convenu et je pars chercher la mariée, et sur le chemin je croise la maman qui me demande où est-ce qu’elle peut se placer pour faire ses photos, et je lui réponds (très poliment) ce qu’on avait convenu avec les mariés, c’est-à-dire que ce moment était pour eux 2 et qu’il n’y avait pas de possibilités de le voir en dehors de nous 3.

Au moment où j’ai dit ça, la mère de la mariée s’est vexée et elle est partie, et moi, je me suis retrouvé totalement démuni.

Je pense sérieusement avoir été poli, gentil et prévenant, donc je n’ai pas du tout compris la situation.

Quelques instants après, la mariée arrive et voit à ma tête qu’il s’est passé un truc et elle me répond que j’aurai dû la laisser lui dire !

Et là, c’est parti pour un moment de panique “où est la mère de la mariée ?”, car elle était vraiment partie. Forcément, le jour du mariage, la mariée était un peu agacée de cette situation.

Bon heureusement, tout s’est bien terminé, on a retrouvé la maman, elles se sont un peu expliquées, on a pu terminer ce moment de first-look et elle a finalement assisté discrètement à la séance en arrière-plan pour faire ses quelques petites photos.

Après coup, cette anecdote fait partie de celles qui font sourire, mais sur le moment, je peux vous promettre que je pensais avoir bousillé l’esprit du mariage et la cérémonie, je n’en menais pas large, croyez-moi ! Je me suis même demandé si l’on allait retrouver la mère de la mariée un jour, j’en étais là !

J’avoue, même aujourd’hui ce n’est pas facile de vous raconter tous ces déboires, rien que d’en parler, ça me fout un frisson. Mais c’est aussi pour montrer que personne n’est infaillible et que toutes ces erreurs-là peuvent servir de leçons, car après les avoir faites, on fait très attention à ce que cela n’arrive plus.

Évidemment, il y aura d’autres erreurs qui arriveront, mais déjà, apprendre des anciennes, c’est déjà avancer et mûrir dans son travail !

Il faut savoir tirer des enseignements de tout ça et j’espère avoir réussi à vous partager mes moments de solitudes de telle sorte que cela puisse vous aussi, vous servir de leçons.

Bientôt, je pense faire un autre article sur les problèmes proprement techniques que j’ai pu avoir, car là, j’ai vraiment dissocié les erreurs de “prestations” des erreurs “techniques”.

Chaque chose en son temps ! Je dois déjà me remettre de mes émotions. 😉

Voilà, je rends la plume et j’espère que cet article pourra vous rassurer sur ce qui ne nous tue pas, nous rends plus forts. #terminator

thumb_up

Ce que vous devez retenir :

1.Faire des erreurs est toujours une source d’apprentissage 
2.  Bien veiller à ne pas rater la première danse
3. Utiliser Waze plutôt que Google Map pour vos déplacements 🙂
4. Bien vérifier sa stabilité sur un escabeau
5. Ne pas sous évaluer le post-traitement et le tri des photos
6. Le first look est un moment qui peut être  important pour les proches des mariés


Mes pires erreurs en mariage

Voyez cet article en vidéo !

Cet article a fait l’objet d’une vidéo dans laquelle je vous explique tout de vive voix.
Si vous voulez la voir, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Pour aller plus loin avec moi

Cet article vous interessera

Quand j’ai commencé à trier les différentes astuces qui me semblaient importantes pour cet article, je suis très vite arrivé à plus de 35, et là, je me suis rendu compte qu’il y avait matière à proposer des conseils aux apprentis photographes pros de mariage.

J’ai réussi à en cibler 10 qui me semblaient les plus essentielles (et que j’applique toujours lors de mes prestations de mariage).

Rejoignez la communauté OJLV

Vous vous sentez seul dans votre parcours pour devenir photographe de mariage ?

Je vous propose de faire partie d’un groupe bienveillant d’entraide, de rencontrer vos futurs collègues, d’accéder à un espace rempli de contenu et d’assister à des lives dans lesquels je réponds à vos questions.

Rejoignez la communauté « Oui, je le veux » pour vous aider à avancer dans votre métier

Formation gratuite : Trouver des clients

C’est LA problématique que nous affrontons tous et toutes.

Rassurez-vous, elle n’est pas si compliquée à résoudre.

Je vous explique comment j’ai trouvé mes premiers clients et comment je continue à en trouver.

Devenez serein en faisant venir à vous de nouveaux couples chaque année