Les questions juridiques – FAQ

La FAQ liée à vos questions Juridique en photographie de mariage

Quel est le meilleur statut juridique pour devenir photographe de mariage ?
Dois-je rembourser l’acompte si le mariage est annulé ?
Comment gérer une erreur sur un numéro de facture avec mes mariés ?


C’est vrai que ce n’est pas toujours une partie de plaisir de connaître ses droits et ses devoirs quand on est freelance. Mais c’est un mal nécessaire pour pouvoir bien gérer son activité et éviter de gros problèmes administratifs.
Alors oui ça fait peur, mais croyez-moi, c’est loin d’être insurmontable.

Découvrez les réponses à toutes vos questions dans cette partie de la FAQ dédiée à la partie juridique pour photographe de mariage.

Est-il facile de devenir photographe professionnel (de mariage) ?

Légalement, devenir Photographe professionnel (de mariage) n’est pas compliqué.

Il vous suffit de faire une demande de SIRET et le tour est joué.

Il est peut être plus compliqué de vivre de la photographie, car vous devez vous transformer en chef d’entreprise et vendre vos prestations.

Il faut constituer une clientèle, communiquer, négocier vos tarifs afin de réaliser le Chiffre d’Affaires que vous souhaitez atteindre pour vous dégager un salaire.

C’est un apprentissage qui peut être long, mais qui est souvent très satisfaisant.

Puis-je être inscrit à Pôle Emploi (France Travail) tout en étant photographe de mariage ?

Il est possible d’être inscrit à Pôle Emploi (ou France Travail), percevoir ses indemnités tout en créant son entreprise de photographie de mariage.

C’est une bonne façon de commencer son activité de photographe avec sérénité.

Cela permet notamment d’avoir un revenu financier même si vous ne rentrez pas de chiffre d’affaires.

Il y a plusieurs façons d’avoir son activité et d’être à la fois inscrit à Pôle Emploi, mais sachez qu’une partie de vos indemnités seront reportées.
Imaginons par exemple que vous ayez 1500 € d’indemnités par mois et vous déclarez 1000 € de CA, vous aurez 750 € d’indemnités versées et 750 € qui seront reportés (à titre d’exemple)

Que faire si je perds mon sac avec les cartes mémoires ou que l’on me le vole pendant une prestation de mariage ?

Si votre sac et votre matériel ont disparu pendant un mariage, la première chose à faire est de tenter de le retrouver, et notamment de regarder les sites de revente en ligne, etc. (d’où l’importance de bien noter son numéro de série).

Déposez ensuite une plainte et faites jouer votre assurance.
Il est parfois possible de faire jouer sa Résponsabilité Civile professionnelle pour aider à régler le problème avec les mariés.

Pensez-y !

J’ai perdu les photos du mariage car la carte SD a cramé, que faire ?

Si votre carte SD a cramé, vous pouvez commencer par utiliser des logiciels de restauration de tels que : REcuva, Disk Drill ou CardRecovery, etc.

Si cela vous permet de récupérer vos photos, c’est génial, si ce n’est pas le cas, il est encore possible de faire appel à une société spécialisée dans la récupération de données.
Cependant, rien n’est assuré et cela peut couter très cher.

Dans le cas où les photos sont réellement perdues, il va falloir en parler avec les mariés et trouver un arrangement.
Normalement, cette situation est prévue dans votre contrat.

Toutefois, pour éviter d’en arriver là, vous pouvez :

utilisez des boitiers qui ont un double slots avec 2 cartes mémoires (ça vous assurera une sauvegarde) ;
utilisez 2 boitiers lorsque vous shooter un reportage, de cette manière vous aurez au moins 1 boitier sur les 2 avec des photos du mariage.
faites vos sauvegardes dès la fin du mariage.

Que faire en cas de plagiat de site web ?

Certaines personnes n’ont pas de gênes et peuvent copier-coller le texte que vous avez longuement écrit sur votre site.

Pour le savoir, il existe des sites spécialisés comme copywscape qui sont en mesure de détecter le contenu plagié et dupliqué. Une fois detecté vous pouvez contacter la personne en lui disant (gentiment mais fermement) qu’il utilise votre contenu, que ce n’est pas la chose à faire et que ça fait du tort aux 2 sites pour les moteurs de recherche.

La plupart du temps, cette personne changera le contenu rapidement.

Si la personne est de mauvaise foi et que vous souhaitez réellement lui faire supprimer son contenu, il faudra passer par un avocat / contrôle d’huissier et une mise en demeure, mais cela engage beaucoup de frais.

Regarder la vidéo sur le plagiat des sites web

Comment gérer une erreur dans mes numéros de facture ?

Si vous avez fait une erreur dans vos numéros de facturation, ne vous inquiétez pas. Rectifiez l’erreur (sans changer les numéros de factures déjà existantes), faites des avoirs sur les factures concernées et refaites des factures aux bons numéros.
Ensuite, il faut l’expliquer sur le livre de comptes.

L’État sait que des erreurs sont possibles.

Comment bien numéroter ses factures ?

Pour bien numéroter ses factures, il faut que chaque numéro de facture se suive, sans interruption.

Par exemple : F 015 ; F 016 ; F 017 Il n’est pas possible de faire F 015 B par exemple.
Si vous souhaitez associer l’année de facturation, choisissez un modèle tel que : F 2022 15 (dernière facture 2022) puis F 2023 16 (pour la première facture 2023)

Il y a-t-il un âge maximum pour être photographe de mariage ?

Il n’y a légalement pas d’âge pour devenir photographe de mariage.

La limite est surtout liée aux capacités physiques de la personne.
Il y a des personnes de 60 ans qui se lancent dans l’activité de photographe de mariage.

Mais globalement, la moyenne d’âge de reconversion parmi mes élèves se situe entre 35 et 40 ans.

écouter le podcast avec P. Desumeur sur « être photographe à 60 ans »

Il y a-t-il un âge minimum pour être photographe de mariage ?

Il n’y a pas d’âge légal pour devenir photographe de mariage. Cependant, il faut avoir au minimum 18 ans pour pouvoir créer son entreprise.

écouter le podcast avec C.Azamoun sur « devenir photographe de mariage à 19 ans »

Est-il possible de devenir photographe de mariage en étant timide ou introverti.e ?

Beaucoup de photographes de mariage sont timides et introvertis. C’est parfois une véritable qualité.

Les timides ont souvent une forte perception du monde et font preuve d’un certain discernement dans leur observation.
Cela peut aider à capter (autrement) ce qu’il se passe.

Mais cette qualité peut devenir un désavantage, notamment en marketing, mais cela peut s’apprendre et se travailler.

écouter le podcast avec A.Lallemand sur « vaincre sa timidité »

Faut-il avoir un diplôme pour devenir photographe de mariage ?

Il n’y a ni cursus ni diplôme obligatoire pour devenir photographe de mariage.

Il est tout à fait possible de devenir photographe de mariage sans formation et en autodidacte.

Cependant, une bonne formation vous aidera à avancer plus vite et à éviter beaucoup d’erreurs.

Le meilleur cursus : le Guide du Photographe de Mariage ;p

Découvrir les formations spécifiques à la photographie de mariage

Quel est le meilleur statut pour être photographe de mariage ?

Un statut adapté dépendra de la situation de chacun.

Cependant, le statut le plus facile et le plus rapide à mettre en place pour vous permettre de commencer votre activité est sans doute celui de : auto-entreprise au régime micro-fiscal.

Si je rembourse un acompte, est-ce que je perds le montant des charges sociales que j’ai payé dessus ?

Non.
Si vous rendez un acompte, il vous suffit de faire une facture d’avoir et de soustraire le montant de celui-ci lors de votre prochaine déclaration.

Par exemple :
vous rendez 500 euros d’acompte et votre chiffre d’affaires mensuel est de 3000 euros. Vous déclarez 3000 – 500 = 2500 euros sur la prochaine déclaration.

Comment déclarer ses acomptes mariages ?

Pour déclarer ses acomptes liés aux mariages, il suffit de le faire comme un chiffre d’affaires ordinaire. Il n’y a pas de particularités propres aux acomptes.
Ajoutez-les dans votre déclaration, et faites votre déclaration normalement.

Combien gagne un photographe de mariage débutant ?

Un photographe de mariage qui débute son activité peut envisager de gagner 1000 euros pour une journée de travail.
Avec un peu d’expérience, cela peut atteindre 1500 euros par jour.

Attention toutefois, nous parlons en « brut », ce n’est pas l’argent qu’il vous reste en poche.

En arrondissant, il faudrait envisager une vingtaine de mariages à 1500 euros sur l’année pour gagner 1500 euros (net) de salaire.

Lire l’article de blog qui explique « combien gagne réellement un photographe de mariage »

Le Covid est il une raison d’annulation d’un mariage pour force majeure ?

Légalement non. Le covid n’est pas une raison d’annulation pour force majeure sur un mariage.

Pour rappel, un cas de force majeure repose sur 3 caractéristiques :
* Il est imprévisible ;
* Il est irrésistible (insurmontable) ;
* Il échappe au contrôle des personnes concernées.
La date d’un mariage est reportable, donc ne fait pas partie des cas de force majeure.

Regarder la vidéo sur « Corona, cas de force majeur ? »

Est-ce que je dois récupérer le solde de la prestation avant ou après le mariage ?

Pour garantir votre sérénité, je vous conseille de récupérer le solde de votre prestation 1 semaine avant le mariage.

Si vous n’avez pas récupéré le solde de votre prestation avant le mariage, demandez-le avant de livrer les photos.
Pour vous assurer du bon paiement de votre prestation, ne livrez pas vos photos avant d’avoir récupéré le solde dû.

Lire l’article sur l’importance des acomptes pour les photographes de mariage

Faut-il demander des arrhes ou un acompte ?

En tant que prestataire, je vous conseille de demander un acompte.

Un acompte est un engagement ferme entre 2 parties que sont : le prestataire et le client.
Les mariés ne pourront pas rompre le contrat à leur bon vouloir.

Le versement d’arrhes n’est quant à lui pas un engagement définitif et n’engage que le prestataire. Quitte à choisir, penchez-vous vers quelque chose qui vous arrange.

Lire l’article sur l’importance des acomptes pour les photographes de mariage

Acompte, combien faut-il demander ?

Je pense qu’une demande de 30 % d’acompte pour une prestation de mariage est un bon accord.

Cela équivaut à demander 1/3 avant la prestation et 2/3 à la fin de cette prestation.
C’est une proposition qui est très honorable.

Lire l’article sur l’importance des acomptes en photographie de mariage

Si le mariage est annulé, dois-je rembourser l’acompte ?

Vous devrez rembourser l’acompte en cas d’événement exceptionnel, imprévisible et irrésistible tel qu’un décès, une catastrophe climatique, un accident.
Cette garantie légale est valable pour les mariés comme pour les prestataires de mariage.

Par contre, vous n’êtes pas obligés de rembourser l’acompte pour les autres raisons (séparation des mariés, changement de date, etc.)
En tant que photographe de mariage muni d’humanité, vous pouvez évidemment en discuter avec vos clients et trouver de possibles solutions.

Demander un acompte à mes mariés ?

Légalement, l’acompte avec les mariés n’est pas obligatoire.
Il permet cependant d’engager les mariés et de bloquer la date pour vos services en tant que prestataire.

Avec un acompte, les mariés auront moins tendance à changer d’avis, car ils prennent le risque de perdre de l’argent.
Cela consolide leur engagement.
Je le conseille très fortement.

Lire l’article sur l’importance des acomptes en photographie de mariage

Bienvenue sur notre FAQ juridique spécifiquement dédiée aux photographes de mariage !

En tant que photographe de mariage, vous avez nécessairement besoin de connaître vos droits et vos devoirs pour gérer efficacement votre activité, mais aussi éviter les nombreux problèmes administratifs récurrents (facturations, acomptes, remboursements, les pertes de données, etc.).

Je suis parfaitement conscient que la photographie de mariage peut paraître complexe sur ce point.

C’est pourquoi j’ai créé cette FAQ du Guide du Photographe de Mariage qui va vous aider à naviguer dans les eaux parfois troubles de l’aspect juridique de votre activité.

Car le plus important, c’est que vous puissiez rester principalement concentrés sur ce que vous faites le mieux, à savoir : capturer les plus beaux moments de vos mariés lors de leur mariage.

Nous sommes photographes, pas juristes, alors essayons d’aller à l’essentiel et faisons cela correctement.

Dans cette FAQ, vous trouverez des réponses à beaucoup de vos questions juridiques, que ce soit sur le choix du statut juridique pour votre activité, la gestion des erreurs de facturation, la récupération de données perdues, le plagiat de votre site web ou certaines modalités d’annulation d’un mariage.

Bref, si vous avez fait une erreur dans vos numéros de facturation, la FAQ vous explique comment la rectifier et faire des avoirs sur les factures concernées pour en refaire aux bons numéros.

Je vous donne des tips et des astuces pour vous tenir légalement informés de vos droits, mais aussi vos devoirs en tant que photographe de mariage pro, car en tant que prestataire, nous avons aussi un certain nombre de devoirs qui nous incombent.

J’aborde des sujets précis comme la récupération des acomptes en cas d’annulation d’un événement ou les meilleurs statuts à choisir pour devenir photographe de mariage indépendant.

Si vous êtes débutant, il y a toujours moyen de suivre une formation pour vous aider à avancer plus vite et  éviter beaucoup d’erreurs juridique dans votre parcours. Pour cela, je vous conseille de vous balader sur le site ou de me contacter directement.

Mais rassurez-vous, il n’y a ni cursus ni diplôme obligatoire pour devenir photographe de mariage.

Il est tout à fait possible de devenir photographe pro en freelance sans formation et en étant totalement autodidacte. C’est pour ça que cette FAQ juridique est là et qu’elle vous sera pratique, elle va venir accompagner votre parcours. En tout cas, j’espère que cette FAQ vous aidera à naviguer dans les aspects juridiques de votre activité et vous concentrer sur notre passion belle passion commune qu’est la photographie de mariage.

N’hésitez pas à parcourir le reste de la FAQ pour d’autres thématiques (marketing, Jour J, Post-traitement, etc.) et à me contacter si vous avez des questions supplémentaires ou si vous avez besoin d’aide pour résoudre des problèmes juridiques liés à votre activité de photographe de mariage. Nos échanges permettent de nourrir les futures questions de la FAQ.
D’ici là, bonne recherche à vous.